Yoga

Pratiquer le yoga quand on est enceinte : c'est possible !

Ouvertes à toutes les femmes enceintes en quête de sérénité et de relaxation, les séances de yoga prénatal ne sont pas, comme on pourrait le croire, réservées aux personnes souples et déjà adeptes de la pratique. Le yoga peut se pratiquer dès le premier trimestre. Mieux encore, plus l'on commence tôt, plus l'on se familiarise avec la méthode et donc, plus l'on parvient à en tirer les bénéfices. Des bénéfices non négligeables : détente, soulagement des petits maux de la grossesse, mais aussi un travail sur le souffle et la tonicité du périnée, qui ne manquera pas de se révéler utile le jour de l'accouchement

 

Yoga et femme enceinte : un double avantage

Le yoga prénatal peut non seulement aider en phase de grossesse mais aussi en préparation à l'accouchement.

Yoga : idéal pendant la grossesse

Pratiquer le yoga pendant la grossesse va permettre à la mère :

  • d'apprendre à se détendre tout au long de la maternité,
  • de garder ou d'améliorer sa souplesse par des exercices qui sont pratiqués tout en douceur,
  • de garder le contact avec ses sensations, son corps, et avec son enfant,
  • d'apprendre à mieux respirer ce qui l'aidera aussi à préparer l'accouchement, etc.
Le yoga pour bien préparer son accouchement
  • Tous les exercices pratiqués en douceur ont pour but, au fil des mois : d'aider la maman à lutter contre le stress
  • d'aider la maman à vaincre son appréhension de l'accouchement : plus de sérénité,
  • de combattre sa fatigue, souvent plus importante pendant la grossesse, de l'habituer à travailler sur le souffle,
  • de se préparer physiquement, par des exercices choisis (exemple : assouplissement du bassin),
  • de combattre les maux les plus courants en cours de grossesse (maux de dos notamment).